Un prince de rêve de Victoria Alexander

 

 

 

Victoria Alexander - Un prince de rêve
Victoria Alexander – Un prince de rêve

Note du blog : ♥1/2

un livre raté

(Noté par Rouge Toujours)

 

Un prince de rêve de Victoria Alexander

 

  • Série : Secrets de famille – Tome 1
  • Titre original : What happens at Christmas
  • Année : 2012
  • Traductrice : Marie-Noelle Tranchart
  • Éditions : J’ai Lu / Aventures & Passions / 2012
  • Contexte : théâtral, noël
  • Ton : 100% romantique
  • Profil de héros : homme d’affaire
  • Pays : Angleterre
  • Période : 19e siècle
  • Protagonistes :  Lady Camille / Grayson

 

Résumé officiel : Jeune veuve fantasque, lady Camille a jeté son dévolu sur le prince Nikolai, qu’elle espère séduire en le conviant à un traditionnel Noël anglais. Que pensera-t-il de sa mère frivole ? De son oncle libidineux ? Rien du tout, puisqu’ils seront absents et que, pour incarner la famille idéale, Camille a eu l’idée géniale d’engager une troupe d’acteurs. Sa soeur Beryl a beau la mettre en garde contre ce projet insensé, Camille n en fait qu’à sa tête. Elle se voit déjà sur le trône de Grande-Avalonie. Mais dans cette pièce de théâtre brillamment mise en scène, elle ne s’attendait pas à voir débouler Grayson, son amour de jeunesse, de retour des Amériques où il a fait fortune dans l’espoir de la conquérir.

__________________________________________________________

Notre Avis sur ce livre :

Un prince de rêve de Victoria Alexander

Dès le départ, rien ne va. L’idée de l’histoire est totalement ridicule. L’héroïne est cul-cul. Son attitude en ayant honte de ses parents est totalement puérile, dénuée de maturité et dénote un énorme complexe d’infériorité.

Cela ne joue franchement pas en sa faveur.

De surcroît, en embauchant une troupe de théâtre pour jouer sa famille et mentir ainsi au prince, à quoi pensait donc l’héroïne ? Elle se justifie en disant que cela a peu d’importance, le prince ne s’en rendra compte qu’une fois mariés. Quelle mentalité !

Ce qui veut dire que l’héroïne est malhonnête et pensait également passer outre un mariage avec ses parents.

Une fois la mystification réalisée, comment s’attendait-elle à ce que le prince réagisse une fois la confiance brisée ?

En outre, nous attendions beaucoup mieux d’une ancienne journaliste aguerrie aux techniques d’écriture. Quelle déception !

L’histoire est tirée par les cheveux, irréaliste, alors que la base que l’on apprend en école de journalisme est la crédibilité et la cohérence des informations. En tant qu’ancienne journaliste, on se demande pourquoi l’auteure n’a pas pris la peine d’utiliser également ces préceptes pour l’écriture.

L’héroïne est prise de tête, pas drôle, hystérique, grognon et d’une stupidité qui a laissé plusieurs d’entre nous sans voix. De facto : impossible de se projeter sur cette héroïne.

Le héros en revanche relève le livre. Intelligent, perspicace et astucieux, l’on regrette que son cœur instantannément en revoyant l’héroïne. L’on aurait presque préféré qu’il choisisse sa soeur, moins godiche et dotée d’un cerveau. heureusement pour nous, le héros parvient à sauver un peu l’histoire.

Un petit moment sympa lorsque le héros prend la sœur jumelle de l’héroïne elle.

La troupe de théâtre n’est guère cocasse et l’humour extrêmement gras. Le lecteur s’attend bien entendu à ce que l’usurpateur soit un acteur lui aussi. Le suspense est donc consommé dès le début du livre.

L’auteur ne justifie aucunes incohérences.

Les dialogues – souvent des dialogues de chiffonnières, sont plats, très scolaires dans leur construction et apportent peu au livre.

A part quelques pointes de temps en temps, le style demeure lui aussi très moyen pour un historique. Le vocabulaire ainsi que certaines tournures de phrases nous apparaissent improbables car trop modernes.

Nous n’avons toujours pas compris de quoi et comment cette famille vivait. Est-ce le frère Basil qui s’occupe de gérer les affaires de son frère disparu en son absence ?

Même jumeaux, deux hommes qui ont connu des vies aussi dissemblables doivent avoir des disparités physiques. Il doit être impossible de les confondre après tant d’années séparés avec des vies aussi opposées.

Les points forts : un excellent et positivement surprenant épilogue sur la troupe de théâtre.

Les points faibles : Un amas d’incohérences et un mot manquant page 256 en bas de page. Le style trop modrne nous a beaucoup perturbées. Une histoire sans queue ni tête. Une héroïne effroyablement insupportable.

 

__________________________________________________________

En détail :

Un prince de rêve de Victoria Alexander

Titre : ♥♥♥

Couverture : ♥♥♥♥♥

Histoire : ↓

Style : ↓

Intelligence :

Humour : ↓

Dialogues : ♥

Les personnages : ♥

L’histoire d’amour : ♥♥

Sexe : ♥

Rythme : ♥

Intrigues : ♥

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.