Interview de Pauline Bonnefoi des éditions Harlequin

Pauline Bonnefoi - éditrice pôle Historique - Harlequin
Pauline Bonnefoi – Editrice pôle Historique – Harlequin

 Interview de Pauline Bonnefoi des éditions Harlequin

 

Leader de la Romance dans le monde, Harlequin est également implanté depuis plus de vingt ans sur le marché français. Pauline Bonnefoi, Éditrice du pôle Historique, nous confie sa vision du marché de la Romance Historique. Quel regard porte-t-elle sur l’évolution de ce secteur ? Quel est le secret des éditions Harlequin pour sélectionner les best sellers ? Pauline Bonnefoi répond à toutes nos questions.

 

 

Blog In the Mood for love : Quels sont les critères de sélection d’un bon Harlequin historique?

Pauline Bonnefoi : Les romans que nous évaluons sont déjà publiés à l’étranger, et donc assez bons pour y avoir trouvé un public. La distinction se fait sur les histoires qui nous touchent particulièrement, que ce soit par la psychologie des personnages, l’alchimie qu’on ressent entre les héros ou l’intensité de l’intrigue sentimentale. Je dois dès la première lecture pouvoir me projeter dans le dilemme de l’héroïne, quels que soient son siècle et son milieu.

Blog In the Mood for love : Quel est le profil type d’une lectrice Harlequin historique ?

Pauline Bonnefoi : Il n’y a pas vraiment de profil type, car le lectorat des Historiques est très vaste. Toutes les catégories sociales sont représentées, et tous les âges adultes. Ce qui est sûr, c’est que la lectrice des Historiques cherche à travers nos romans à mêler l’intensité d’une histoire passionnée à l’exotisme d’époques lointaines, et dispose d’assez d’imagination pour se projeter au temps des guerres napoléoniennes ou des conquêtes normandes.

Blog In the Mood for love : Quel est le genre d’héroïnes préféré des lectrices Harlequin historique?

Pauline Bonnefoi : Des héroïnes sur lesquelles pèse un devoir considérable (l’honneur leur lignée, la survie de leurs proches, la sécurité de leur clan…) et qui auraient suivi une voie toute tracée si un amour imprévu n’avait pas bouleversé toutes leur certitudes. Les héritières en tout genre sont donc plébiscitées, mais des héroïnes plus émancipées peuvent à l’occasion nous émouvoir tout autant. De façon générale, elles touchent les lectrices lorsqu’elles font écho à leur aspiration profonde : un amour authentique, non dicté par les conventions de l’époque.

Blog In the Mood for love : Quel est le type de héros préféré des lectrices Harlequin Historique ?

Pauline Bonnefoi : Un héros en apparence sûr de lui, déjà un peu abîmé par la vie, qui camoufle sa fascination pour l’héroïne derrière une façade d’homme froid ou de mondain.

Blog In the Mood for love : Quelle est l’époque la plus demandée ?

Pauline Bonnefoi : L’époque médiévale a souvent la préférence des lectrices.

Blog In the Mood for love : Comment voyez-vous l’évolution de cette littérature dans 10 ans par exemple ?

Pauline Bonnefoi : Le genre existe chez Harlequin depuis plus de vingt ans, ce qui me laisse penser que le principe au cœur de la collection est intemporel. Le genre peut en revanche évoluer vers d’autres époques encore non explorées par les auteurs, notamment l’Histoire plus récente, ou vers des personnalités de héros plus atypiques.

Blog In the Mood for love : Pour vous, cette littérature a-t-elle beaucoup évolué ces 10 dernières années ?

Pauline Bonnefoi : Nécessairement, car notre langue change peu à peu au fil des ans, et même dans ce genre, « l’historique » ne doit pas être confondu avec « le désuet ». Les auteurs ont peu à peu exploré de nouveaux thèmes, particulièrement dans l’époque Régence, et le niveau de sensualité a sensiblement augmenté depuis quelques années. Mais les caractéristiques essentielles du genre demeurent : une passion intense, dans un cadre historique qui impose des contraintes d’époques.

Blog In the Mood for love : Quelle place cette littérature tient-elle parmi le reste du secteur Romance ?

Pauline Bonnefoi : Une place importante, car les lectrices de romances historiques ont toujours été fidèles au genre. Chez Harlequin, la collection connait un succès constant depuis sa création. Elle représente un « classique » au sein de notre panel éditorial, et malgré la diversification croissante du secteur Romance, nos lectrices y reviennent toujours.

Blog In the Mood for love : En Romance historique, les traducteurs de qualité sont très importants pour les lectrices, au niveau du respect de la version originale autant que pour la qualité du style. Comment les sélectionnez-vous ?

Pauline Bonnefoi : La sélection est basée sur des séries de tests de traduction, à partir desquels nous apprécions la qualité de la prose, sa fidélité au texte original et sa fluidité. Nous préférons généralement recruter des traducteurs ayant des affinités et de l’expérience dans ce genre précis.

Blog In the Mood for love : Quelle est la part de marché des e-books par rapport aux livres sur la totalité des ventes ?

Pauline Bonnefoi : Les e-books représentent 15% des ventes totales des Historiques.

Blog In the Mood for love : Avez-vous votre propre cabinet artistique pour définir les couvertures Harlequin historique?

Pauline Bonnefoi : Nos graphistes travaillent en interne à la réalisation des couvertures, d’après les recommandations des chefs de produit.

Blog In the Mood for love : Tenez-vous compte des goûts des lectrices les plus jeunes pour l’élaboration des couvertures ?

Pauline Bonnefoi : Nous sommes attentifs aux retours de lectrices de tout âge, mais avant tout, nos couvertures doivent représenter fidèlement le contenu (l’époque, l’atmosphère, les personnages, le lien qui les unit). Nous cherchons bien sûr à rester en phase avec les attentes du lectorat, tout en étant fidèles à notre identité. Dans cette optique, nous avons décidé de relooker la plupart de nos collections, comme vous pourrez le constater dès le mois d’avril !




Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.