Nuits Blanches à Langston Manor de Jacquie d’Alessandro

 

 

Nuits Blanches à Langston Manor de Jacquie d’Alessandro

Note : ♥♥

Mignon

(Note de Mlle Rose)


Nuits Blanches à Langston Manor de Jacquie d’Alessandro sur le site de :

J’AI LU POUR ELLE


Résumé officiel  :

– Quelles sont, selon vous, les qualités de l’homme parfait ? demande Sarah Moorehouse à ses amies Julianne, Emily et Carolyn.

– Il doit être gentil, patient, honorable.

– Beau, grand, fort, romantique et passionné.

– Il doit aimer faire les boutiques !

– Avoir les yeux bleus, ajoute Sarah avec le plus grand sérieux. Bleus, comme ceux du marquis de Langston, leur hôte, qui, justement, cherche une épouse. Mais aucune chance qu’il remarque Sarah ! Elle n’est pas assez jolie. D’ailleurs, elle ne veut pas d’un mari. Tous les hommes sont des imbéciles, y compris le marquis.

Donc, il ne l’intéresse pas. Tout de même, que faisait-il en pleine nuit dans le cimetière, sous l’orage, une pelle à la main ? « 


Titre : ♥♥♥♥♥ Couverture : ♥♥♥♥♥

Style : ♥

Intelligence : ♥♥ Humour : ♥

Love : ♥♥

Sexe : ♥♥ Dialogues : ♥ Rythme : ♥

Intrigue : ♥♥

Série : –
Année : 2007
Traduction : Patricia Ranvoisé
Tire original : Sleepless at midnight
Éditions : J’ai Lu pour elle – Aventures et Passions /2009 Contexte : chasse au trésor, ruine, préservation du domaine
Ton : 100% romantique, mélancolique.
Profil du héros : aristicrate
Epoque : 19e Pays : Angleterre

____________________________________________________________

Avis :

Nuits Blanches à Langston Manor de Jacquie d’Alessandro

 

Derrière le cercle littéraire qu’anime Sarah se cache un groupe de filles pleines de fantaisie et regorgeant d’idées. Au point de vouloir créer leur Frankenstein à elles mais en version homme parfait. C’est à l’occasion de quelques jours chez le marquis de Langston qu’elles décident d’ériger cette créature. Leur créature. Leur homme idéal.

Matthew Davenport, marquis de Langston, de son côté, pendant que les femmes s’entretiennent, creuse des trous dans le cimetière familial. Au sens propre. Il se bat en effet pour retrouver un trésor perdu. Son père l’a caché sur son domaine avant de mourir, et s’il ne le retrouve pas très vite, c’est à la ruine qu’il court.

C’est aussi pour sauver son domaine qu’il a invité de jolies héritières. Il doit contracter mariage au plus vite, car s’il ne retrouve pas le trésor, remonter son domaine grâce à la dote d’une femme aisée est la seule solution qui s’impose à lui pour ne pas sombrer. Et quelle jeune fille ne voudrait pas devenir marquise ? D’autant plus que Matthew est tout sauf bête et laid.

Étonnamment, c’est pour Sarah que le héros va craquer, une jeune fille que l’auteur dépeint de façon peu amène : elle est banale, porte des lunettes et a tout d’ordinaire. Tout l’inverse du héros que l’écrivaine décrit comme furieusement beau. Heureusement, Sarah a un fort tempérament et c’est d’ailleurs elle qui trouvera la cachette du trésor. C’est aussi grâce à sa personnalité qu’elle s’attachera l’amour de Matthew. Bien évidemment, Sarah se rend compte qu’il n’a d’intérêt à se marier que pour préserver son patrimoine et doute des sentiments du marquis pour elle. L’aime-t-il vraiment ?

Une petite romance sympathique mais malheureusement un peu niaise. Les velléités du groupe littéraire et leurs réparties font tout de suite sourire au début du livre. Les jeunes filles sont fraîches et un peu ingénues, voire puériles parfois.

Les dialogues eux-mêmes révèlent souvent le peu d’esprit des invitées. Les chapitres se suivent sans mordant. L’on imagine qu’une autre histoire d’amour va se tisser entre Lady Wingate, la soeur de Sarah avec un ami de Matthew, mais non. Peu de péripéties ou de dialogues percutants. Le lecteur se lasse. Par chance, arrive enfin la découverte du trésor, seul petit piquant du livre.

 

_________________________________________________


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.