Nicolas de Grace Burrowes

 

grace-burrowes-nicolas

Note : ♥♥♥1/2

Nicolas de Grace Burrowes

Les lords solitaires – Tome 2

(Note de Rouge toujours)

Un début brillantissime !

 


Avis :

Lady Leah est une bâtarde. Pour la punir d’être une enfant adultérine,  son père compte la marier à un vieux débauché, bourré de maladies vénériennes, criblé de dettes, joueur, coureur de jupons et alcoolique.

C’est alors qu’elle rencontre lors d’une soirée Lord Reston. Celui-ci fuit les filles à marier. Cependant, il souhaite contracter mariage avant le décès imminent de son père. Il fait le voeux que sa femme ne portera jamais son enfant. Immense et solidement charpenté, sa mère est décédé en le mettant au monde. Sa pire crainte est de faire subir le même sort à sa femme.

Le sort de Leah le touche profondément. Il veut tout faire pour sauver la jeune femme, même si, à ce moment là, l’idée de l’épouser ne lui effleure pas même l’esprit.

Il rachète les dettes de l’homme qu’elle devait épouser afin qu’il renonce à ce mariage, et est déterminé à la protéger de son horrible père. Les frères de la jeune femme ont tenté eux-mêmes de la protéger, mais les conséquences ont été impitoyables. Un malheur a aussi terni sa réputation : des années auparavant, elle s’est enfui avec l’homme qu’elle aimait, persuadée que son père avait donné sa bénédiction à cette union. Elle s’était fait manipuler. L’homme qu’elle aimait a été tué et Leah, enceinte, a dû fuir avec ses frère en Italie. Son père lui en tient rigueur.

Reston se débrouille chaque jour pour la rencontrer au parc. le père de la jeune femme l’apprend et s’en réjouit. Car au lieu de payer une dot, c’est Reston qui va payer pour l’avoir…Mais Reston est malin et sa famille forme un clan qui va le soutenir dans sa quête de la belle Lady Leah.

Après un début absolument époustouflant, le chef d’oeuvre s’essouffle un peu pour rentrer dans une partie avec moins de rythme et des dialogues plus plats.  Il y a environ une centaine de pages où il ne se passe vraiment pas grand chose et le lecteur perd au fil des pages son intérêt pour le récit. L’histoire constitue toutefois un bon divertissement. Le héros ne perd rien de son charisme. Le père odieux est succulent et l’héroïne est saine bien qu’un peu gnan-gnan parfois. Il est amusant de voir que le meilleur ami de Reston est son opposé complet.

Une seconde intrigue apparaît dans le livre : Reston met tout en œuvre pour découvrir qui a tué l’homme qu’aimait Leah avant. Il est persuadé que le père de la jeune femme l’a assassiné et il va en obtenir la preuve formelle.

Leah va avoir une lourde tâche : séduire le héros une fois mariés pour qu’il lui cède. Car la tentation de la chair est grande pour Reston, mais il refuse de toucher à sa femme. Or, une femme a toujours plus d’un atout dans son sac pour faire craquer l’homme qu’elle aime…

Points positifs : le héros super protecteur et avec une bonne mentalité. C’est vraiment quelqu’un de bien. Les personnages secondaires sont bien dépeints et apportent beaucoup au livre. Le style. La couverture. Le père est vraiment un personnage clé dans le livre qui donne du piment à l’histoire. C’est le méchant alors que tous les autres sont gentils. Le frère du héros apporte également de l’humanité.

Points négatifs : Les longueurs, les dialogues après la première partie du livre.

____________________________________

Titre : ♥♥♥♥ Couverture : ♥♥♥♥

Style : ♥♥♥

Intelligence : ♥♥♥♥ Humour : ♥♥♥

Love : ♥♥♥♥♥

Sexe : ♥♥♥♥ Dialogues : ♥♥♥♥ Rythme : ♥♥♥♥

Intrigue : ♥♥♥♥

Série : Les lords solitaires – Tome 2
Année : 2013
Traduction : Paul Benita
Tire original : Nicholas
Éditions : J’ai lu pour elle Aventures et passions / 2016 Contexte : mariage forcés
Ton : impertinent, douceur
Profil du héros : Aristocrate
Epoque : 19e Pays : Angleterre

Nicolas de Grace Burrowes

sur le site de

J’AI LU


Résumé officiel  :

Lady Leah n’est pas vraiment la fille de son père, le comte de Wilton, qui le lui fait chèrement payer et n’a qu’une hâte : se débarrasser de cette bâtarde en la mariant au plus offrant ; en l’occurrence un vieux lord dépravé et syphilitique. Mais Leah fait la connaissance du vicomte de Reston qui lui propose une échappatoire. Ayant juré à son père mourant qu’il va convoler, Nick cherche une femme qui acceptera un mariage blanc. Car il refuse catégoriquement d’avoir des enfants.

Leah accepte ses conditions et leur union est célébrée. Mais bien vite l’amour fleurit entre eux et Leah, torturée, se jure de percer le secret de cet époux énigmatique qui la désire, mais s’obstine à leur interdire tout droit au bonheur…

____________________________________________________________


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.