Le White’s

 Le White's - romance historique

Le White’s

 

 

Nombre de récits de romance historique évoquent le White’s, le club le plus select de Londres, pilier de la capitale britannique.

Son ambiance, sa horde de gentlemen et ses paris, ont fait de ce lieu le plus ancien mais aussi le plus renommé des clubs prisés par les élites britanniques.

Voici l’occasion d’en connaître un peu plus sur le White’s….

Fondé en 1693 par un immigrant italien, Francesco Bianco, le White’s s’appelait à l’origine Mrs. White’s Chocolate House et s’apparentait à un salon de thé spécialisé dans la distribution de chocolat.

Très vite, il devient le club le plus exclusif de la gentry britannique.

Le sage salon de thé se convertit en un lieu de rassemblement de gentlemen de la haute société (pas toujours immaculés les gentlemen…) qui jouent, parient et parlent affaires.

Situé initialement, en 1693, au 4 Chesterfield Street, le club déménage en 1778  au 37–38 St James’s Street. L’immeuble de St jame’s street datait de 1674. Il fut rebâti en 1787-88 puis sa façade, altérée en 1811 fut remodelée en 1852.

A la fin des années 70′ (1970) la façade était bleu azur avec des touches de blancs.

A partir de 1783, il devient le quartier général officieux des Tories.

Le livre des paris du White’s s’apparente au Voici de l’époque et collectait rumeurs et paris en tous genres, des issues des batailles napoléoniennes au mariage des membres du club dans l’année.

Ouvertement misogyne, le club n’a jamais admis les femmes, raison pour laquelle Ian cameron, le premier ministre britannique, a quitté le club en 2008, bien que son père fût l’un des dirigeants.

Seule la Reine Elizabeth II y a été admise à le visiter une fois.

Dans l’histoire, seulement deux américains y ont été acceptés comme membres, et ce, pendant la seconde guerre mondiale.

Bien que le club ne propose pas de chambres à ses membres, d’autres services sont proposés tels que des repas hauts de gamme et une salle de billard.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.