Grace Burrowes - Le prix d'un baiser

Le prix d’un baiser de Grace Burrowes

 

Grace Burrowes - Le prix d'un baiser

Le prix d’un baiser de Grace Burrowes

Note : ♥♥

Une héroïne trop compliquée et des dialogues trop fades

(Note de Miss A)

 

Série :   Les fiancées Windham – Tome 4
Année : 2018
Traduction : –
Tire original : A rogue of her own
Éditions : J’ai Lu Aventures et Passions / 2018 Contexte : Régence
Ton : 100% romantique
Profil du héros : homme fortuné
Epoque : 19e Pays : Londres

♥ Résumé officiel  :

Charlotte, la plus passionnée des sœurs Windham, avait décidé de rester célibataire afin de se consacrer à la cause des femmes perdues. Néanmoins la demande en mariage de Lucas Sherbourne, riche roturier qui ambitionne de s’élever dans la haute société, retient son attention. Après tout, c’est un homme fiable et solide, dont la fortune et l’ouverture d’esprit permettraient à Charlotte de jouir de son indépendante. Cette union de convenance leur serait profitable à tous deux, alors… pourquoi pas ? Mais après quelques nuits grisantes, la nouvelle Mme Sherbourne se rend compte avec effroi qu’elle est tombée amoureuse de son époux !

♥ Résumé du blog :

Charlotte est détestée des autres jeunes femmes en quête de maris de par son caractère et son physique. Considérée comme culottée, voire mal éduquée et en même temps trop jolie, elle a réussi à se faire haïr d’une bonne partie de la gente féminine qu’elle croise dans les bals. De son côté, Sherbourne, un très riche roturier ne voit pas une autre femme mieux faite pour lui. Il flirte puis il la demande en mariage. Mais le jour où Charlotte veut l’éconduire en déclinant son offre de mariage, elle décide de lui donner un baiser d’adieu et se fait surprendre par sa tante et son oncle. Horreur !


♥ Avis :

Des prises de tête à n’en plus finir pendant presque l’a moitié du livre. Bref, l’héroïne passe son temps à se poser des questions et se remettre en question, souvent inutilement et sur des pages entières. De plus, sa personnalité, un jour hésitante et un jour impulsive ne nous a pas séduites. Charlotte a la réputation d’avoir du caractère mais n’en a pas vraiment si l’on analyse ses actions et ses pensées tout au long de l’histoire. Sans compter qu’elle se mêle vraiment de tout, comme une commère. En seconde partie du livre, quand elle met son nez dans les affaires de son époux, le glamour est relégué au placard. On a une chef de chantier à la place d’une femme du monde. Puis elle réalise qu’elle est tombée amoureuse de son époux. Le livre n’en devient pas moins longuet. Le récit traîne, on la sent même parfois totalement soumise, d’autres fois capricieuse. Puis Sherbourne connaît des difficultés avec ses affaires et un membre de l’aristocratie fait tout pour ternir sa réputation. Cela apporte un dernier sursaut d’intérêt au livre mais le lecteur lassé n’attend plus plus que la fin avec impatience.

Grace Burrowes nous avait habituées à des livres plus rythmés et des héroïnes plus flamboyantes.

On attend donc le prochain !

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.