Le pire des adversaires de Madeline Hunter

 

Note : ♥♥♥

Le pire des adversaires de Madeline Hunter

Les séducteurs – tome 2

(Note de Mlle Rose)

Une bonne histoire et des héros attachants

 


Résumé officiel  :

Fils de duc et avocat, lord Ywain Hemingford reçoit un soir une visiteuse inattendue. Padoue Belvoir vient le supplier d’assurer la défense de son père, éminent professeur qui vient d’être incarcéré à Newgate pour faux-monnayage. Elle est convaincue de son innocence. Ywain lui apprend qu’il travaille en fait pour la partie adverse en charge de l’accusation et qu’ils seront donc adversaires. Néanmoins, il est troublé par cette jeune femme au charme fascinant qui, il le devine, a toutes les qualités requises pour combler sa sensualité exigeante et dominatrice. Qu’elle le veuille ou non, il compte bien la mettre dans son lit.

Avis :

Après un début de récit épatant qui nous plonge immédiatement dans l’intrigue policière : Pourquoi le père de Padoue est-il enfermé à Newgate ? Padoue risque-t-elle sa vie ? Ywain va-t-il la sauver ?, l’intrigue principale cesse brusquement. En effet, l’auteur la met de côté pour ne plus se consacrer qu’à l’histoire d’amour.

Le récit s’en voit donc terriblement perturbé. Nous avions tellement apprécié le début, nous trouvons curieux que l’auteur n’ait pas mêlé l’intrigue policière et l’intrigue amoureuse et se soit sentie contrainte de faire un break dans l’intrigue policière qui lui avait servi d’entrée en matière pour ne plus se consacrer qu’à l’intrigue amoureuse. Or, les deux auraient dû être menées de front dans le récit, car une fois le contenu de l’histoire amoureuse presque fini puisque les deux amoureux vont se marier, l’auteur reprend le cours de l’histoire du début du livre pour terminer l’histoire policière.

Cela nous a fait un drôle d’effet, d’autant plus que le début du livre était une grande réussite.

Au début du récit, Ywain ne peut défendre le père de Padoue car celui-ci est réquisitionné pour bâtir un réquisitoire contre lui au tribunal. Ils vont donc se retrouver en opposition. Malgré tout, Ywain veut aider la jeune fille et la protéger et contre l’éthique car ils seront adversaire au tribunal, veut prouver l’innocence de son père et mène l’enquête. Padoue le devance malgré tout toujours dans ses recherches. Ils découvrent tous deux peu à peu qui sont les personnes derrière la production de faux billets de banque et pourquoi le père de Padoue était le bouc émissaire idéal dans cette affaire à laquelle un réseau de fripouilles est mêlé.

La psychologie des personnages n’est absolument pas crédible mais on se prend au jeu car ils sont attachants…Le rythme au début est soutenu, puis après il se ralentit considérablement pendant toute la romance amoureuse pour reprendre de l’élan à la fin du livre. Cela crée un effet curieux au niveau de la lecture. Le lecteur est à deux doigts de lâcher prise pendant l’intrigue amoureuse.

Une construction de récit étonnante où les rebondissements et les péripéties sont mis de côté pour l’histoire d’amour puis reprennent en fin de récit.

Une bonne histoire malgré tout. A lire !

____________________________________

Titre : ♥♥♥♥ Couverture : ♥

Style : ♥

Intelligence : ♥♥♥ Humour : ♥♥

Love : ♥♥♥♥

Sexe : ♥♥♥♥ Dialogues : ♥♥♥ Rythme : ♥♥♥♥

Intrigue : ♥♥♥

Série : Les séducteurs – Tome 2
Année : 2015
Traduction : Sophie Dalle
Tire original : Tall, dark and wicked
Éditions : J’ai lu pour elle Aventures et passions / 2016 Contexte : policier, avocats
Ton : impertinent, suspense
Profil du héros : Avocat
Epoque : 19e Pays : Angleterre

Le pire des adversaires de Madeline Hunter

sur le site de

J’AI LU


 

____________________________________________________________


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.