Le paria de Sarah Mc Lean

 
Sarah Mc Lean - Le cercle des canailles tome 3 - Le Paria
Sarah Mc Lean – Le cercle des canailles tome 3 – Le Paria

Le paria de Sarah Mc Lean

 

Note : ♥♥♥1/

Un bon livre

(Note de Miss A.)

 

  • Série : Le cercle des canailles – Tome 3
  • Année : 2013
  • Éditions : J’ai Lu / Aventures & Passions / 2014

 

  • Contexte : Régence, le jeu
  • Ton : tristesse, mélancolie
  • Profil du héros : Bad boy – Aristocrate
  • Pays : Angleterre
  • Période : 19e
  • Protagonistes :  Mara Lowe / Temple – William – Le Duc de Larmont

 

Résumé : Depuis 12 ans, le Duc de Lamont est accusé d’avoir assassiné sa future belle-mère, Mara Lowe, dont le corps n’a jamais été retrouvé. C’est elle qui, à l’époque, devait épouser son père et devenir la future duchesse. Le surnom du duc est devenu dès lors le « Duc Tueur ». Pour oublier qu’il est honni de la bonne société en raison de ce meurtre,  le Duc a changé de vie et passe sa rage dans les combats violents au sein du Club de jeu qu’il détient avec ses 3 associés, l’Ange Déchu, la plus célèbre maison de jeu de Londres. Chaque soir,  il y combat des joueurs qui ont perdu leur fortune et pourraient la récupérer s’ils parviennent à la battre. Mais personne n’a jamais battu celui qui se fait désormais appeler Temple. Le frère de Mara Lowe perd dans cette maison tout l’argent qu’il possède. C’est alors qu’à la grande surprise de Temple, Mara Lowe n’est pas morte, et refait surface….

____________________________________________________________

Avis sur le livre :

 

Sarah Mc Lean confirme une fois de plus son talent pour l’écriture.

Les points forts : Une chute incroyable à la fin du livre. Bravo à l’auteur pour cette idée sensationnelle. Depuis que j’ai lu la chute il me tarde de lire le dernier opus de cette série du Cercle des canailles pour savoir qui est Chase, même si j’ai déjà ma petite idée là dessus. Un livre très bien construit, palpitant, qui ne manque pas de rythme ni de suspense, avec des personnages décrits avec profondeur et de nouveau une belle histoire d’amour. Deux contextes intéressants : un orphelinat et un club sélect de jeu. Les personnages secondaires sont hyper attachants, notamment ceux de l’Ange Déchu, mais aussi les enfants de l’orphelinat.

Les points faibles : Je n’ai pas du tout aimé la psychologie des protagonistes. L’héroïne ne m’a pas séduite. Elle m’a semblé à la fois torturée, pas très équilibrée, et de caractère trop maternel. Elle est aussi trop faible avec son frère. J’ai eu du mal à l’apprécier vraiment. Le pire, c’est qu’elle est tellement changeante que j’ai eu du mal à cerner vraiment son profil.

Quant au caractère du héros, il est tombé dans la violence et reconnaît avoir besoin de cette violence car elle fait partie de lui. Beurk ! Détestant la boxe et la violence en général, il m’a été difficile de me départir de cela pour apprécier vraiment l’histoire et le héros, recousu de partout avec un nez bosselé et toujours l’envie de jouer des poings. On a l’impression très nette qu’il s’autodétruit, ce qui, pour moi, relève plus d’un caractère faible que fort. De surcroît, sa violence reflète pour moi quelque chose de primitif.

J’ai trouvé également les dialogues assez faibles et quelques pointes de tristesse dans le livre.

____________________________________________________________

En détail :

 

♥  LE LIVRE VISUELLEMENT :

Titre : ♥

Colle avec le roman, mais ne fait pas rêver.

Couverture : ♥♥♥

A l’inverse du titre ! Fait rêver mais ne colle pas avec le roman ! :).

Les mains de l’homme sur la couverture sont MA-GNI-FI-QUES ! Oh my God !

♥  DÉCRYPTAGE DU RECIT :

Histoire : ♥♥♥1/5

Le contexte – L’Ange Déchu – est un contexte divin. Quelle ambiance dans ce club de jeu ! Le fait que l’histoire tourne autour de ce lieu a quelque chose de scandaleux, de nocturne et de fédérateur à la fois. Un bonheur.

L’idée de l’orphelinat est novatrice et intéressante avec les scènes des enfants.

L’auteur aurait pu exploiter bien mieux je pense l’exposition de Mara Lowe dans le monde, qui tombe un peu à l’eau. Leur histoire est en retrait de tout, cachée et c’est dommage. L’exposer aurait été intéressante pour le lecteur.

L’idée d’introduire un journaliste est excellente. Les dialogues avec ce dernier sont très bons.

Dommage que Daniel n’ait pas été son fils. Cette idée aurait été intéressante à exploiter également. C’est une autre piste qu’évoque l’auteure mais qui tombe aussi à plat.

Sinon l’histoire a son lot d’incohérences : Mara n’a fait que penser à Temple ces 12 dernières années. Elle l’aime. Elle rêvait de lui dans son lit chaque soir. Mais une fois son père mort – père à cause duquel elle s’est enfuie en faisant croire qu’elle avait été assassinée – , elle n’a jamais réapparu, pas même pour disculper Temple.

Autre incohérence : elle est amoureuse de lui, mais n’a jamais cherché à le revoir, même en restant cachée.

Autre incohérence : comme l’axe de départ de l’histoire est la vengeance, on s’attend à ce que l’histoire se déroule autour de ce sentiment. En fait, l’idée de vengeance est vite oubliée par Temple et tombe à plat très rapidement. L’auteur passe très vite à autre chose en faisant de Temple un homme amoureux et prompt au pardon.

Style : ♥♥

Fluide et clair.

Intelligence : ♥♥♥♥

Très bonne maîtrise  des éléments d’un livre. On sent l’expérience, un esprit prolifique qui fourmille d’idées, un travail rigoureux et beaucoup d’énergie.

Humour : ♥♥

Quelques touches d’humour pointent dans certains dialogues, notamment avec le journaliste.

Les personnages : ♥

Mara Lowe : Le nom est curieux et ne sonne pas distingué, même pour cette époque. Le caractère de l’héroïne oscille entre tellement de sentiments que j’ai du mal à m’y retrouver et cerner le profil qu’à voulu nous décrire l’auteure. Déjà, je ne la trouve pas équilibrée mentalement. On a besoin d’une héroïne stable. Mara passe d’une indifférente manipulation à un désir brûlant et impulsif, puis à l’hypersensibilité. Elle passe du sentiment de rébellion à la soumission. Puis de la femme fatale à la femme mère. Un coup sournoise, un coup sans consistance. C’est très déstabilisant pour le lecteur qui ne parvient pas à cerner le personnage qu’a voulu réellement définir l’auteur. Je ne comprends pas toujours non plus la logique de ses actes. Elle ne veut pas faire quelque chose, puis finalement le fait quand même. On grogne…Et elle est pénible avec son marchandage financier.

Que dire du héros, hormis qu’il n’est pas dévisagé mais quand même bien amoché. Il a perdu de sa superbe mais pas de sa carrure. A priori, bien que rafistolé de partout et couvert de cicatrices, le duc est toujours une armoire à glace invincible physiquement. Sa puissance est surtout physique, parce que mentalement….Mentalement, je le trouve trop primitif à mon goût (dans son physique aussi) dans de nombreuses circonstances et dans certaines réactions.

A d’autres moments, il retrouve un caractère plus « ducal » comme quand il veut la protéger ou quand il passe la voir chez elle et qu’il s’occupe des enfants.

Le frère n’apporte pas grand chose à l’histoire. Les autres personnages secondaires sont succulents…surtout ceux de l’Ange Déchu et Lydia, l’amie de Mara. Elle m’apparaît même plus sympathique que l’héroïne.

L’histoire d’amour : ♥

C’est comme si elle l’avait quitté la veille. Elle est amoureuse. Elle aurait pu beaucoup jouer avec lui. ça aurait été très amusant. Mais l’auteure a choisi une autre voie.

Lui résiste mais peu de temps. Dommage…j’aurais préféré un duc qui joue un peu plus avec elle et ne soit pas un grand nounours au physique de grosse brute épaisse comme un toutou devant l’héroïne.

Compte tenu de la puissance de ses sentiments à elle, je ne comprends pas qu’elle ait laissé l’homme qu’elle aimait dans une telle situation. Sans le revoir, elle pouvait se rendre à la police pour faire la lumière et le disculper.

Sexe : ♥♥

Quelques scènes mignonnes.

Dialogues : ♥♥♥

De bons dialogues, avec parfois des réparties bien étudiées, même si je n’ai pas aimé les dialogues entre les protagonistes.

Rythme : ♥♥♥♥

Très bon rythme. On ne s’endort pas. Quelques longueurs, mais minimes.

Intrigue : ♥♥♥♥♥

L’auteur est un maestro pour les rebondissements. On ne lâche pas le livre !

A vous de laisser votre avis !

One comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.