Le mystérieux Lord Ravenhurst de Louise Allen

 

 Louise Allen - La mystérieux Lord Ravenhurst

Le mystérieux Lord Ravenhurst de Louise Allen

 

Note : ♥

 

Un roman jonché de longueurs et ennuyeux en dépit d’un contexte français et artistique

(Note de Miss Pop Art)

 

 

 

  • Série : Ces scandaleux Ravenhurst – Tome 4
  • Titre original : –
  • Traduction : Jean-Louis Lassère
  • Année : –
  • Éditions : Harlequin – Les Historiques /2011

 

  • Ton :  –
  • Contexte : Artistique, aventure
  • Pays : Angleterre
  • Période : Fin 19e
  • Protagonistes :  Elinor  / Lord Ravenhurst

 

Résumé officiel : Eduquée par une mère étouffante et autoritaire qui lui martèle qu’elle n’est pas assez jolie pour se marier et que, de toute façon, les hommes ne valent pas cher, l’innocente Elinor se tient sur son quant-à-soi et trouve son bonheur dans la peinture. Après tout, n’est-ce pas une magnifique passion ? Seulement, c’est un tout autre genre de passion, inconnue et inédite, qui s’empare d’elle le jour où elle rencontre par hasard le jeune lord Ravenhurst alors qu’elle fait quelques croquis dans une église. Sensuel, élégant, provocateur… le sulfureux Theo la fascine dès les premiers regards. Et lorsqu’il réussit l’exploit de se présenter chez sa mère, Elinor, envoûtée et impuissante, sent que sa vie risque de s’en trouver bouleversée…

________________________________________________________

Avis sur le livre

 

Le mystérieux Lord Ravenhurst de Louise Allen

 

Il nous semble que ce roman a déjà été édité chez Harlequin sous le titre de « Petits Secrets et Grands mariages »

Si le héros est captivant, l’héroïne, elle, est cul-cul la praline.

Le périple français s’avère ennuyeux, et en dépit d’informations culturelles sur l’art et d’une intrigue qui amène de l’action et du suspense (la poursuite d’un calice), l’histoire traîne en longueur et la deuxième partie du livre demeure indigeste. Il n’y a qu’à la toute fin que l’histoire frémit enfin.

L’histoire d’amour est incohérente entre cet homme aguerri à l’art de la séduction, bel homme, intelligent, aventurier et l’héroïne de caractère assez pâle et empotée.

La mère de l’héroïne est pesante.

Mère et fille, passionnées d’art, se retrouvent en France et c’est par hasard, dans une basilique, que Lord Ravenhurst et Elinor se rencontrent. Le héros se consacre dans le commerce d’oeuvres d’art mais surtout, il est en quête d’un calice précieux. Et il n’est pas le seul ! Cette quête va s’avérer plus périlleuse qu’elle n’y paraît en mettant sur leur route des gredins. L’héroïne va un peu s’émanciper. Fort heureusement. Et aussi découvrir l’amour.

Même les bons auteurs comme Louise Allen ne font pas que des chefs d’oeuvre et ce livre ne constitue pas, nous pensons, l’un de ses meilleurs, loin de là.

 

Les points forts : le style, le contexte français et artistique.

Les points faibles : Les longueurs, le manque d’humour, on peine à finir le livre. L’héroïne et sa mère sont « rasoir ». L »histoire d’amour est peu crédible entre le héros et l’héroïne.

____________________________________________________________

En détails :

 

Le mystérieux Lord Ravenhurst de Louise Allen

 


Titre : ♥♥♥♥

Couverture : ♥♥

Histoire : ♥♥♥

Style : ♥♥♥

Intelligence : ♥

Humour : ♥♥

Dialogues : ♥

Les personnages : ♥♥

L’histoire d’amour : ♥♥♥

Sexe : ♥– trop de sexe.

Rythme : 

Intrigues : ♥♥

A vous de laisser votre avis !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.