Le duc de Villiers d’Eloisa James

 

Eloisa James - Le-duc-de-Villiers

Le duc de Villiers d’Eloisa James

Note : ♥♥

Long et ennuyeux

(Noté par Miss Pop Art)

 

Fiche d’Eloisa James

  • Série : Les duchesses – Tome 5
  • Titre original : A Duke of her own
  • Année : 2009
  • Traductrice : Nicole Hibert
  • Éditions : J’ai Lu / Aventures & Passions / 2015
  • Contexte : Régence
  • Ton : 100% romantique
  • Profil de héros : Aristocrate
  • Pays : Angleterre
  • Période : 18e siècle
  • Protagonistes :   / Leopold, duc de Villiers

 

Résumé officiel

Le duc de Villiers a un problème : père de six enfants naturels, il doit trouver une épouse capable de leur donner une éducation et de les imposer dans la haute société. Autrement dit, une fille de duc. Le choix est restreint : il y a lady Eleanor, caustique et piquante, qui s’habille hélas comme un sac, et lady Lisette, fantasque, sans doute un brin écervelée, mais si belle… Il ne lui reste plus qu’à se décider. Villiers fera son choix d’une manière pragmatique, oubliant un peu vite que le mariage est aussi affaire de cœur et le sien risque fort de ne pas sortir intact de cette foire à la duchesse…

__________________________________________________________

Notre Avis sur ce livre :

Le duc de Villiers d’Eloisa James

Quelle déception ! Nous avions probablement mis la barre trop haut quant à nos attentes concernant cet opus où figure en héros le duc de Villiers, personnalité séduisante et fantasque de la série « Les Duchesses » d’Eloisa James.

Malheureusement, ce récit, probablement trop « intellectualisé » par la brillante Eloisa James, n’a convaincu aucune de nous au blog.

Il nous a semblé qu’Eloisa James oubliait le plaisir du lecteur et s’est concentré sur son propre plaisir d’écrire.

Le personnage du duc de Villiers nous a plu tout au long du livre même s’il nous a semblé éloigné du personnage que l’on découvrait dans les précédents tomes.

L’héroïne, insupportable au début, s’est adoucie au fil des pages sans pouvoir toutefois nous permettre de nous identifier à elle.

Les enfants du duc ont apporté une touche de fraîcheur au récit. Mais les chapitres, sans fin, nous sont apparus longs, sans humour, sans vraiment d’intérêt.

Nous avons apprécié la scène d’escrime mais elle était caricaturée, ainsi que la scène avec la nourrice, la porcherie et les « Jane ».

L’histoire, quant à elle, nous a semblé bâtie avec une trame faible et dénuée d’intrigue réelle en dehors de l’intrigue amoureuse. Rien n’a retenu notre intérêt pour passer d’un chapitre à l’autre avec fébrilité.

« Caricatural » semble l’adjectif qui symboliserait le mieux cet ouvrage sans finesse.

L’histoire n’a pas eu la saveur espérée. Vraiment dommage.

Mais il reste encore un livre de la série que nous attendons avec impatience.

Les points forts : La personnalité du héros, le style.

Les points faibles : les longueurs, une histoire peu recherchée et sans relief.

__________________________________________________________

En détail :

Le duc de Villiers d’Eloisa James

Titre : ♥♥♥♥♥
Couverture : ♥♥♥♥♥

Histoire : ♥

Style : ♥♥♥

Intelligence :

Humour : ↓
Dialogues : ♥
Les personnages : ♥♥

L’histoire d’amour : ♥♥
Sexe : ♥♥
Rythme : ♥

Intrigues : ↓

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.