Le dernier des débauchés de Loretta Chase

 

Loretta Chase - Le dernier des débauchés

Le dernier des débauchés de Loretta Chase

Note : ♥♥♥♥1/2

Très bon livre

(Note de Miss A)

 

 

  • Série : Les débauchés
  • Année : 1998
  • Éditions : J’ai Lu / Aventures & Passions / ré-édition 2011

 

  • Contexte : Régence
  • Ton : Humour, impertinence, suspense
  • Profil de héros : Aristocrate
  • pays : Angleterre
  • période : 19e
  • Protagonistes :  Lydia Grenville / le Duc d’Ainswood

 

Résumé :

La journaliste Lydia Grenville se bat pour sauver les femmes en péril à Londres, notamment les sauver des griffes une mère macrelle qui les recrute sans leur consentement et les exploite. Lors d’une confrontation dans la rue avec sa rivale, elle tombe sur le Duc d’Ainswood qui finira par l’embrasser et se prendre  un coup de poing car Lydia Grenville n’est pas du genre à se laisser faire. Le duc devient la risée de Londres, mais il ne peut oublier cette femme, et va finir par l’aider dans ses enquêtes.

____________________________________________________________

Avis sur le livre :

 

Bien que j’aie dû sauter des pages en raison de « délayage inutile » et que je trouve la personnalité de Lydia Grenville très vulgaire, j’ai pris énormément de plaisir à lire cette œuvre de Loretta Chase. Autre point négatif :  l’auteur par des moyens détournés (et une histoire cousue de fils blancs qui empiètent sur l’histoire principale) donne une origine aristocratique à Lydia Grenville. Cela n’apporte rien à l’histoire ni à la personnalité de Lydia. Mais apparemment, l’auteur ne la trouvait pas digne du Duc ni de son entourage.

Alors pourquoi 4 étoiles ?

Parce que, indubitablement, Loretta Chase a un talent hors du commun pour mêler plusieurs intrigues, pour faire vivre plusieurs histoires d’amour en même temps, plusieurs histoires policières aussi, et donner vie à des personnages à fortes personnalités, comme Lydia Grenville, le Duc d’Ainswood mais aussi tous les personnages secondaires. Même les méchants sont des personnages « forts » dans le récit, avec « des gueules ». Même la chienne est drôle !

L’histoire sort complètement de l’ordinaire, avec un humour décapent, beaucoup d’insolence, et une liaison magnifique qui se tisse entre les deux protagonistes.

Les caractères des personnages sont très originaux, le récit très professionnel, on sent un vrai talent. J’ai pris non seulement du plaisir à le lire car ce livre est un bon divertissement, mais en plus, l’histoire d’amour est très belle entre deux êtres que tout oppose et que le destin va réunir.

Bref, je n’ai pas pu lâcher le livre une fois commencé !

____________________________________________________________

 

En détail :

 

Titre : ♥

Mais on n’a pas du tout envie que ce soit le dernier !

J’en ai épousé un, c’est bien qu’il y a des lignées qui ne se tarissent jamais ! Il ne faut surtout pas faire croire ça aux lectrices 😉

Couverture : ♥

Anachronique, comme d’habitude, mais au moins pas de vulgarité ni de gros bras torse nu. En revanche, la jeune femme est rousse, comme l’héroïne.

DÉCRYPTAGE DU RECIT :

Histoire : ♥♥♥♥

Très originale et bien menée. Je regrette le côté « titi pasisien » (même si l’on est à Londres) de Lydia Grenville, mais l’histoire parle d’une femme avant gardiste, de renom et qui travaille. Son profil est tout à fait « neuf ». Il y a des moments où on la sent très forte, d’autres moments où on la sent en danger ou fragile. On la découvre sous toutes ses facettes. L’histoire est riche en récits paralèlles, fournie en détails et descriptions. On plonge dans le livre. On « vit » l’histoire.

Il y a un dynamisme dans cette histoire que que trouve rarement dans d’autres livres et qui fait que l’on passe sur ce qui pourrait gêner.

Style : ♥♥♥♥

Style très fluide. très bonne écriture. Est capable de changer de style en fonction des personnages et des moments.

Intelligence : ♥♥♥♥♥

Non seulement on sent une écrivain expérimentée avec beaucoup de talent, un récit bien mené et rythmé, mais surtout on sent une véritable intelligence dans les situations, les dialogues, et même l’écriture. A plusieurs reprises, je me suis dit « c’est génial ! ».

Et beaucoup, beaucoup d’originalité. A saluer.

Humour : ♥♥♥♥♥

Tous les styles d’humour parcourent le livre : dans les situations, autant que dans les dialogues et la narration. On passe de l’humour anglais, assez froid, à de l’humour moqueur, puis à de l’humour cynique.

Les personnages : ♥♥♥♥

La personnalité de Lydia Grenville est pour ma part très très très vulgaire. Dans sa façon de parler comme dans sa façon d’être, surtout au début du livre. Ensuite, soit cela s’apaise dans le livre, soit je m’y suis faite. Mais j’y ai prêté moins d’attention.

Néanmoins, elle a une forte personnalité, elle est très attachante, morale, passionnée et l’auteur l’a très bien dépeinte.

Quant au Duc d’Ainswood, qui passe plus de temps éméché qu’à jeûn, il fait une entrée assez plate dans le livre pour se révéler ensuite. Un bonheur.

J’ai beaucoup aimé son flegme. Le tout Londres se moque de lui, mais il n’en a que faire. Il reste stoïque, presque impassible devant les remarques et les caricatures de sa personne. Le paravent du titre peut-être ? Toujours est-il que Loretta Chase lui a donné vie également avec talent.

En revanche, je trouve que la seconde intrigue amoureuse, celle de Mlle Price et bertie prend trop de place dans le livre. cela casse le rythme. j’ai sauté des pages.

Le valet est tordant.

L’histoire d’amour : ♥♥♥

Elle se construit petit à petit. L’auteur décrit bien la naissance de cet amour, le ressenti de chaque personnage au fur et à mesure du récit, leur collaboration qui va les rapprocher, le fait que lui s’inquiète, etc.

Et finalement, il fondront l’un pour l’autre (on n’en attendait pas moins de l’auteur). Et nous aussi on fond !

Sexe : ♥♥♥

RAS.

Dialogues : ♥♥♥♥

C’est ce qui m’a fait accrocher dès le début du livre.

Ils sont vifs, travaillés. Elaborés.

Rythme : ♥♥♥♥

En coupant les longueurs, c’est un des plus rythmés qu’il m’ait été donné de lire, mais j’ai quand même dû sauter des pages.

Intrigue : ♥♥♥♥

Un bon travail sur les intrigues amoureuses (les deux héros puis Bertie et Mlle Price). Mais aussi sur les multiples intrigues policières : les vols de bijoux de Coralies Brees, puis son détournement de femme. D’autres intrigues s’ajoutent au roman : l’histoire éditée sous un pseudo que publie l’héroïne et l’origine réelle de Lydia.

A vous de laisser votre avis !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.