La neuvième Nuit de Lesley Livingston

 

La neuvième nuit  Le songe d'une nuit d'automne Lesley Livingst0001

La neuvième Nuit de Lesley Livingston

Note :

Mauvais livre – Un VRAI navet

Des idées mais aucun talent d’écrivain

Note de Mlle Rose

 

  • Série : le songe d’une nuit d’automne
  • Année : 2009
  • Editions : Scarlett / 352 pages

 

  • Ton : –
  • Contexte : Fées
  • Pays : Etats-Unis
  • Période : 21e siècle
  • Protagonistes : Kelley – Sonny Hannery

 

Résumé de l’intrigue : Kelley est une jeune comédienne de 17 ans qui ignore qu’elle est la fille d’Obéron, le roi des fées. Elle vit dans le monde des humains. La « neuvième nuit » ouvre le portail entre le monde des fées et le monde des humains, que gardent les changelings. Kelley rencontre l’un deux, Sonny Hannery qui va lui révéler sa véritable identité et dont elle va tomber amoureuse. Elle vivra avec lui quelques aventures.

____________________________________________________________

Le livre en un mot : On sent l’inexpérience mais aussi le manque de talent.

_______________________________________________________________

Couverture : 

Jolie couverture qui donne le ton de la féérie. La photographie colle à l’histoire.

Style : 

Pas d’efforts de style. D’autant plus regrettable que l’auteur a été étudiante en littérature anglaise. Est-ce un choix pour le public jeune que de rester à un style d’écriture extrêmement simpliste ?

Intelligence : 

Des références culturelles agréables à la mythologie, aux légendes, à Shakespeare.

Humour :

Ce n’est pas la base du livre.

Love : 

C’est mignon. Pas très bien exprimé. On ne ressent pas trop ce que ressentent les personnages. C’est maladroit.

Sexe :

C’est chaste car le livre est aussi pour les enfants. Mais ce n’est pas gênant.

Dialogues : 

Des kilomètres de dialogues stériles à l’histoire. On peut tourner les pages, on ne loupe rien.

Rythme : ↓

Même dans les scènes d’action, c’est mou…

Intrigue :

On a envie de décrocher du bouquin en permanence, car on ne voit pas où veut en venir réellement l’auteur. Il n’y a pas de véritable intrigue. C’est dommage.

_________________________________________________________

 

____________________________________________________________

La neuvième nuit  Le songe d'une nuit d'automne Lesley Livingst0002

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.