La loterie de l’Amour de Lisa Kleypas

 

lisa-kleypas-la-loterie-de-l-amour

La loterie de l’Amour de Lisa Kleypas

Note : ♥♥♥♥1/2

BEST OFF

Impossible de lâcher le livre

(Note de Miss A.)


La loterie de l’Amour de Lisa Kleypas sur le site de l’éditeur J’AI LU POUR ELLE


Résumé officiel  :

Dissimulé derrière une tenture, Derek Craven observe la salle de jeu où se presse une foule élégante. Chaque soir, son casino draine les joueurs les plus acharnés de Londres – et les plus fortunés. Chaque soir, c’est lui le véritable gagnant. Né dans le ruisseau, élevé par des prostituées et des voleurs à la tire, il est à présent l’un des hommes les plus riches d’Angleterre ett l’un des plus solitaires. Soudain, son regard accroche une silhouette féminine vêtue de velours bleu nuit. Du visage dissimulé par un masque, il n’aperçoit qu’une bouche pulpeuse. La chevelure auburn met en valeur un teint de lait et cascade sur des épaules nues. Le décolleté audacieux permet d’apprécier une poitrine somptueuse. Lorsque l’inconnue s’approche de l’endroit où il se cache, Derek ne peut s’empêcher de tendre la main pour l’attirer vers lui.

Série :  la suite de Par Pure provocation
Année : 1994
Traduction : Perrine Dulac
Tire original : Dreaming of you
Éditions : J’ai Lu Aventures et passions/ 1998 réédition 2016 Contexte : Le jeu
Ton : impertinent, suspense, humour, aventures Profil du héros : Mauvais garçon, tient une maison de jeux
Epoque : 19e Pays : Angleterre

____________________________________________________________

Avis :

La loterie de l’Amour de Lisa Kleypas

 

Alors qu’elle enquête pour écrire son prochain livre, l’écrivain Sara Rose Fielding sauve la vie d’un homme dans la rue en tirant sur un bandit.

L’homme qu’elle vient de secourir n’est autre que Derek Craven, un des hommes les plus riches d’Angleterre, entouré de mystère et dont on dit qu’il a été élevé par des prostituées. Ce dernier est propriétaire de la maison de jeux la plus influente de Londres et Sara bondit de joie car son prochain livre traite justement des maisons de jeux. Bien qu’elle lui ait sauvé la vie, Craven refuse catégoriquement de la laisser enquêter chez lui. Mais le bras droit de Craven, grand fan des livres de Sara, brise cet interdit et lui permet de venir inspecter les lieux pour s’en inspirer. Bien mal lui en a pris car Craven, pourtant blessé et balafré, ne reste pas reclus dans sa tanière et tombe sur Sara à son club. Il est furieux.

Sara n’est pas insensible à son charme sauvage et dangereux. Toutefois, elle est fiancé au très poli Kingswood. Elle ne serait cependant pas contre un baiser. Mais Craven, qui brûle de désir pour cette jeune femme timide  résiste férocement à l’attraction qu’elle opère sur lui.

Malgré son interdiction formelle, Sara se rend à une soirée déguisée au club de jeux de Craven. Malgré son masque, Craven la découvre plus tentante que jamais et lui dit de fuir d’un ton à glacer du champagne. Il ne veut plus jamais la revoir. Sara fuit donc, mais avec le concurrent direct de Craven. Quand ce dernier l’apprend, il est fou de rage et part à sa recherche. Cette fois, c’est lui qui lui sauve la vie. Ils sont quittes. Sauf qu’il est déjà trop tard. Le coeur de Craven appartient déjà à Sara. Il fait donc tout pour éloigner la jeune femme de lui. Elle se voit donc contrainte de rentrer dans son petit village à la campagne et d’épouser le très policé Kingswood. Policé jusqu’à l’ennui, surtout qu’en épousant Kingswood, elle doit vivre avec son insupportable mère. Et qu’il est aussi trop tard pour Sara, elle même est déjà amoureuse de Craven…

Alors, comment vont-il bien pouvoir être réunis et s’aimer ?

C’est la magie de Lisa Kleypas qui va opérer pour que Sara n’épouse pas cet affreux Kingswood, mortellement ennuyeux et que Craven vienne la ravir.

Outre l’histoire d’amour, Lisa Kleypas nous régale d’une seconde intrigue, car Craven est poursuivi par une amoureuse complètement dingo, nommé Joyce. C’est elle qui est derrière l’attaque de Craven au début du livre, et jusqu’à la fin du livre, cette panthère tente de lui nuire. Sara est donc elle aussi en danger.

Balafré, Craven n’en perd pas pour autant son charme auprès de Sara qui succombe assez vite mais maintient de la distance. Nous avons adoré l’histoire des passages secrets dans le club, qui permet à certains d’aller et venir. Le personnage de Worthy (traduction française de son nom : qui en vaut la peine) est épatant. C’est un homme loyal à Craven et aux petits soins pour Sara. La future belle-mère de Sara est impitoyable comme beaucoup de belles-mères (certaines lectrices reconnaîtront des personnes de leur connaissance dans cet abominable personnage…), et Craven, le héros est complètement craquant. Nous avons adoré les héros qui acceptent leurs défauts. Le passage  avec le mot truffé de fautes de Craven est hilarant. Sans compter les fois où l’on retrouve franchement les attitudes d’un homme moderne en lui, un homme qui ne s’encombre pas de la bienséance et dit ce qu’il pense, quitte à être franchement antipathique, au point que c’en est amusant pour le lecteur. Sara est une héroïne très nature, intelligente, saine, responsable. On aime aussi ce désir incendiaire qui les anime et reste inassouvi. La transformation de Sara est une belle surprise. Telle une rose, elle s’épanouit en tombant amoureuse de Craven et se révèle.

Beaucoup d’humour pour ce livre de Lisa Kleypas, suite de « Par pure provocation », avec des personnages à la psychologie fouillée et intéressante.

Un bijou ! Un best off !

 

_________________________________________________


Titre : ♥♥ Couverture : ♥♥♥

Style : ♥

Intelligence : ♥♥♥♥ Humour : ♥♥♥♥

Love : ♥♥♥♥♥

Sexe : ♥♥♥♥♥ Dialogues : ♥♥♥♥ Rythme : ♥♥♥♥

Intrigue : ♥♥♥♥


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.