La Débutante d’Eloïsa James

 

 Eloisa James - La débutante

La Débutante d’Eloïsa James

 Note : ♥♥♥♥♥

Un excellent livre – BEST OFF

(Note de Mlle Rose)

 

Fiche d’Eloisa James

 

 

 

 

  • BEST OFF
  • Série : Les Duchesses – Tome 1
  • Titre original : Desperate Duchesses
  • Traduction : Maud Godoc
  • Année : 2007
  • Éditions : J’ai Lu Aventures & Passions /2015
  • Ton :  suspense, impertinence, humour
  • Contexte :  le jeu (échecs)
  • Pays : Angleterre
  • Période : 18e
  • Protagonistes :   Roberta / le comte de Gryffyn

 

Résumé : (résumé J’ai Lu) Affligée d’un père farfelu qui s’est mis à dos tout le comté, lady Roberta se désole de rester vieille fille. Après un énième esclandre, elle décide que la coupe est pleine et débarque du jour au lendemain chez sa cousine, l’excentrique duchesse de Beaumont. Entre deux scènes de ménage, celle-ci l’accueille à bras ouverts et promet de lui trouver un beau parti en quelques semaines. Or Roberta a déjà fixé son choix sur l’arrogant duc de Villiers, qui l’a subjuguée d’un regard et qu’elle entend épouser coûte que coûte. N’en déplaise au comte de Gryffyn, le frère de la duchesse, qui voudrait lui faire croire que l’élu de son cœur est un rustre doublé d’un suborneur. Par dépit, sans doute…

_________________________________

Avis sur le livre

La Débutante d’Eloïsa James

A lire de toute urgence !!

Un livre brillant, avec des dialogues travaillés où perce l’intelligence de l’auteur.

Un roman original où tous les personnages sympathiques ne sont pas forcément des oies blanches dotées d’une moralité immaculée. Leurs sentiments, leurs décisions font souvent écho aux nôtres.

Toutefois ce livre est tout à fait atypique, en ce sens que l’on s’intéresse plus à l’intrigue amoureuse triangulaire de Jemma et son mari, le Duc de Beaumont, avec le  Duc de Villiers qu’à l’intrigue de l’héroïne et du héros, Gryffyn et Roberta somme toute assez simpliste.

Jemma est une duchesse dotée d’une grande intelligence et de beaucoup de profondeur derrière une façade où prime l’amusement, la légèreté et le sens de la dérision. Blessée par un mari qui l’a trompée et humiliée avec sa maîtresse au début de leur mariage, elle a fui à Paris, attendant naïvement que ce dernier vienne la retrouver et lui demande de lui pardonner. Mais il n’est jamais venu. Au bout de plusieurs années, elle s’est résignée et décidée à vivre et se construire une vie à Paris, loin de lui. Toutefois la rancœur teinte toujours son mariage. Malgré tout, le Duc qui ne pense qu’à sa carrière, ne peut s’empêcher de trouver sa femme belle et d’en avoir envie. De son côté, Jemma se refuse désormais à son mari qui l’a tant meurtrie. Malgré des apparences scandaleuses, Jemma est une femme peu volage et ses amants ont été peu nombreux. Toutefois, passionnée d’échecs, à son retour en Angleterre, elle ne reste pas insensible au charme du Duc de Villiers, un fort bel homme contre qui elle dispute une partie d’échecs et dont elle essaie d’arranger le mariage avec Roberta.

L’histoire de Jemma nous apparaît plus intéressante que celle de Roberta, de par la personnalité et la complexité des sentiments de Jemma  ainsi que celles des deux hommes impliqués.

Cette histoire et la façon dont l’auteur l’a amenée autour d’un défi aux échecs nous a totalement séduites.

L’histoire de Gryffin et Roberta est un peu simple et déjà vue mais  reste cependant divertissante.

L’histoire de Jemma en revanche est de très haute qualité, subtile, touchante, avec beaucoup de finesse et de sacrifices.

A la fin du récit cependant, on reste un peu sur notre faim concernant certains détails du livre :

– Qui était la mystérieuse mère de Teddy, le fils de Gryffin ?

– Jemma a-t-elle dû passer par le lit de son mari après avoir perdu sa partie d’échecs ?

– C’est sous entendu du côté de Jemma qu’elle ira voir de Villiers, mais du côté de Villiers, a-t-il vraiment envie de revoir Jemma ? Rien ne le laisse supposer dans ses pensées et le lecteur aimerait bien savoir à quoi s’en tenir.

– Le duc de Baumont va-t-il revoir la jeune femme qui s’intéressait tant à sa vie politique ?

– L’amie de Jemma estime-t-elle qu’ils se sont vraiment vengées de de Villiers ?

Idem que pour Mary Balogh, on note les écarts énormes de qualité d’un livre à l’autre de la part d’Eloïsa James.

Les points forts : une grande intelligence dans le récit, des dialogues très fins, une bonne trame, des personnalités atypiques  bien dépeintes ainsi que des pensées et des sentiments bien décrits par les personnages. Plusieurs intrigues qui se mêlent.

Les points faibles :  Le prologue à l’histoire est raté. Une faute grammaticale page 385 « il y avait personne » à la place de « il N‘y avait personne », des intrigues auxquelles le livre ne répond pas toujours. Quelques longueurs. Une héroïne Roberta pas très intelligente. La personnalité de Mme Grope, la maîtresse du père de Roberta est insupportable.

_____________________________

En détails :

La Débutante d’Eloïsa James

Titre : ♥♥♥♥

Bien plus cohérent que le titre original.

Couverture : ♥♥♥♥♥

SUBLIME !!!!!!!

Histoire : ♥♥♥♥

Style : ♥♥♥♥♥

Intelligence : ♥♥♥♥♥

Humour : ♥♥♥

Dialogues : ♥♥♥♥♥

Les personnages : ♥♥♥♥

L’histoire d’amour : ♥♥♥

Sexe : ♥♥♥

Pas trop de scènes, donc parfait.

Rythme : ♥♥♥♥

Intrigues : ♥♥♥♥♥

Plusieurs intrigues mêlées.

A vous de laisser votre avis !

One comment

  1. Le meilleur livre que j’ai lu depuis début 2015. Tout à fait d’accord.
    C’est un petit bijou brillamment écrit par Eloisa James avec pour fond les échacs.
    Et la deuxième romance est bien plus intéressante.
    Je regrette de ne pas l’avoir lu tranquillou sur la plage cet été.

     

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.