Il était une fois un Duc de Tessa Dare

 

 Tessa Dare - Il-etait-une-fois-un-duc - j'ai lu pour elle - aventures et passions

Il était une fois un Duc de Tessa Dare

Note : ♥♥♥♥♥ 

Intensément décalé et drôle

BEST OFF

 (Note de Miss Love)

 

 

  • Série : Les héritières – Tome 1
  • Année : 2014
  • Traduction : Julie Guinard
  • Éditions : J’ai lu pour elle / Aventures & Passions / 2015
  • Contexte : Handicap, féérie, héritage
  • Ton : drôle et impertinent
  • Profil du héros : Aristocrate
  • Pays : Angleterre
  • Période : 19e
  • Protagonistes :  Isolde Goodnight / Duc de Rothbury

 

Résumé : Petite, Isolde Goodnight croyait aux histoires merveilleuses de son père, un écrivain à succès. À vingt-six ans, l’adversité lui a fait renoncer à ses rêves d’enfant. C’est alors qu’une lettre lui annonce un héritage inattendu. Pleine d’espoir, Isolde puise dans ses derniers deniers pour rejoindre Gostley Castle. Là-bas, elle est terriblement déçue : son parrain ne lui a pas légué d’argent, mais un château sinistre ! Pire, l’ancien propriétaire y réside toujours. Un malotru balafré, qui se présente comme le duc de Rothbury et… qui est aveugle. Comment pourrait-elle décemment le chasser de cette demeure, désormais leur seul refuge à tous deux ? Le conte semble tourner au cauchemar, mais les bonnes fées ont plus d’un tour dans leur baguette.

____________________________________________________________

Avis sur le livre  :

 

Il était une fois un Duc de Tessa Dare

 

Qu’est-ce que le talent ?

Tessa Dare nous en donne un bel exemple avec cet ouvrage.

C’est parvenir à écrire une histoire avec un héros aveugle et bougon sans tomber dans le larmoyant, l’auto-victimisation et la nostalgie tout en divertissant même le lecteur.

C’est aussi parvenir à écrire une histoire complètement abracadabrante, qui ne tient pas debout pour deux sous, et qui pourtant captive le lecteur.

Cette histoire complètement farfelue a totalement séduit les lectrices du blog.

Drôlatique à souhait, complètement décalée, cette histoire nous a toutes surprises par son humour et son originalité.

Isolde Goodnight a souffert. D’un père bizarre, écrivain de renom, et de la pauvreté ensuite. Mais le destin lui apporte enfin un cadeau sur un plateau : un château.

Contre toute attente, le château commence à décrépir, et pire, il est déjà investi par un duc qui refuse de partir, malgré les documents de loi faisant foi que ce château a été vendu. Aveugle, bougon et reclus, il refuse de céder d’un pouce. Le château lui appartient, un point c’est tout.

Isolde ne lâche rien non plus et s’y installe, au départ juste pour une nuit, puis les jours se prolongent.

Une curieuse et grande complicité va naître entre eux.

Le duc, exilé de Londres depuis qu’il est devenu aveugle sept mois plus tôt a bien des choses à régler.

Isolde va devenir sa secrétaire et s’occuper de ses problèmes administratifs. Avec l’aide de la fille du pasteur, elle va également redonner un peu de lustre au château.

Au fur et à mesure de leurs investigations, ils vont s’apercevoir que le duc a été abusé par des hommes à son service, que de l’argent a été détourné et que la vente du château pourrait bien faire partie de leurs malversations.

Isolde s’éprend peu à peu de ce grincheux qui manie l’art du compliment et  du ronchonnage à la fois. Mais s’il est devenu aveugle, c’est parce qu’il s’est battu en duel avec un homme pour la femme qu’il devait épouser. Son coeur appartient donc à une autre femme. Surtout qu’il la croit belle, et qu’elle ne l’est pas.

Isolde va devoir préserver son coeur ou jouer le tout pour le tout.

Bien entendu, ce récit regorge d’improbabilités : Avec quel argent Isolde Goodnight, sans le sou, pourrait-elle entretenir un tel château ? Comment parviennent-ils à vivre dans un château vétuste ? L’histoire de la petite Goodnight est tirée par les cheveux et celle des Moranglians aussi, mais cela fait partie de l’ensemble du livre complètement décalé. Dès le départ, Tessa Dare affiche la couleur et ne nous vend pas cette histoire pour autre chose qu’un récit amusant et irréel. Il n’y a donc pas de mauvaises surprises et nous rentrons dans l’histoire avec plaisir.

Nous avons applaudi les dialogues, les réparties, les jeux de mots, les situations comiques. Le rythme est excellent, soutenu et constant, on ne s’embête jamais. Les personnages sont extrêmement attachants. La plume est belle.

L’étude des sens par quelqu’un atteint de cécité est très bien décrite par Tessa Dare.

Quel plaisir !

Evidemment, c’est un best off !

 

____________________________________________________________

En détail :

 

Il était une fois un Duc de Tessa Dare

Titre : ♥♥♥

Couverture : ♥♥

Histoire : ♥♥♥

Style : ♥♥♥

Intelligence : ♥♥♥♥

Humour : ♥

Les personnages : ♥♥♥

Sexe : ♥♥♥♥♥

Dialogues : ♥♥

Rythme : ♥♥♥

Intrigue : ♥♥


Plus d’infos sur ce livre ?

Cliquez sur le lien ci-dessous

Il était une fois un Duc de Tessa Dare

 

 


 

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.