Dorina et sa rivale de Barbara Cartland

 

Dorina et sa rivale - Barbara Cartland

Dorina et sa rivale de Barbara Cartland

Note :

un Brabara C. de mauvaise qualité – navet

(Note de Miss A)

 

 

  • Année : inconnu
  • Format : Livre
  • Éditions : J’ai lu / Aventures et passions

 

  • Contexte : Régence
  • Ton : 100% romantique
  • Profil du héros : Aristocrate
  • Pays : Angleterre
  • Période : 19e
  • Protagonistes : Dorina /le marquis de Buckton

Résumé de l’intrigue : La tutrice de Dorina veut lui faire épouser un homme dont elle ne veut pas pour époux. C’est alors que le fils de sa marraine, le marquis de Buckton lui propose de la cacher dans son château. Elle y occupera le poste de bibliothécaire. Elle accepte et tombe amoureuse de lui. Mais une autre femme est déjà présente dans sa vie.

_______________________

Le livre en un mot : Lamentable. Malheureusement, ce type de récit discrédite à mon sens totalement la profession et la romance. Les femmes passent pour des potiches idiotes, dénuées de tout sens logique, incapable d’avoir une once d’intelligence, et qui se laissent complètement manipuler et berner par les hommes. C’est « chouinard » et pleurnichard.  Peut-être Barbara Cartland répondait-elle a une demande à une certaine époque. Son succès se fait forcément l’écho d’une demande des lecteurs. Mais il me semble que cette période est révolue, que la femme d’aujourd’hui ne veut plus se voir comme tel.

_____________________

Couverture :

Une horreur. La robe de la femme ne colle pas avec l’époque. Le graphisme est passé et les couleurs ne s’harmonisent absolument pas.

Style :

Rien de spécial.

Intelligence :

De l’esprit, du talent ?  je n’ai trouvé aucun passage intelligent.

Humour :

Non, vraiment, rien.

Love :

Pas terrible mais présent dans le livre.

Sexe :

RAS

Dialogues :

Rien. Pas d’impertinence, pas d’humour, rien. La plupart des dialogues sont même rasoirs ou inutiles à l’histoire.

Rythme :

C’est mou. Le rythme escargot.

Intrigue :

Il y a un semblant d’intrigue, mais on s’ennuie. Rien de pire dans un livre que de devoir sauter des pages. Là on peut sauter tout le livre.

_________________________________________________________

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.