Dévoile-moi de Sylvia Day

 

Dévoile moi - Sylvia Day0001Dévoile-moi de Sylvia Day

LE Super Navet de l’année !

Note :

Miss Champagne, Miss Love, Miss A et Rouge Toujours

 

  • Série : Crossfire
  • Année : 2012
  • Editions : J’ai Lu  / 2012 / 407 pages
  • Format : Livre

 

  • Ton : –
  • Contexte : très érotique
  • Profil du héros : homme dirigeant
  • Pays : Etats-Unis
  • Période : 21e siècle
  • Protagonistes : Eva Tramel – Gideon Cross

Résumé de l’intrigue : Eva Tramel vient de décrocher un poste d’assistante publicité dans l’immeuble Crossfire qui appartient à Gideon Cross. Elle vient repérer les lieux la veille de son premier jour de travail et rentre justement dans Gideon Cross. Ce dernier va tout faire pour la mettre dans son lit. Ils vont coucher ensemble et elle va tomber amoureuse. Mais elle comme lui ont des traumas. 

____________________________________________________________

Le livre en un mot : creux.  Tellement creux qu’on fait de la spéléologie…

Le livre est aussi brutal, vulgaire et sans saveur. L’héroïne est cruche et psychologiquement le livre ne tient pas debout. « Dévoile-moi », ne dévoile qu’une histoire inconsistante. Merci au travail commercial des éditions. Je l’ai acheté malheureusement suite au battage médiatique…. comme tant d’autres lectrices

Note :  De plus, j’ai eu une crise de fou rire en voyant la tête de l’auteur et de son mari…on ne fait pas plus  anti-sexe que ces deux là. ça ne donne vraiment pas envie de lire le livre de fantasmes de ce couple. vraiment pas.

Si Sylvia day a reçu des récompenses, nous sommes de nombreuses lectrices à nous étonner du succès de ce livre.

_______________________________________________________________

Couverture :

Couverture très masculine, pas désagréable, mais pas attractive non plus.

Style :

Littérature sentimentale ? Enlevons le mot littérature. Et le mot sentiments. Qu’est-ce qui reste ?

Intelligence :

Rien de culturel à part le nom de robes de couture, de chaussures et de salle de sport. Rien d’intelligent dans l’intrigue, le rythme ou les réparties.

Humour :

Pas d’humour.

Love :

Des sentiments ? Où ??? La fille s’extasie comme une adolescente sur le physique du héros, son statut social, sa voiture avec chauffeur et sur son énorme pénis. Lui la trouve magnifique et il n’a jamais baisé comme ça. Les deux héros n’ont aucune personnalité. C’est à peine si l’on sait ce qu’ils aiment en lisant le livre. A part « copuler » ensemble et faire du sport.

Sexe :

J’ai sauté des pages même dans les scènes de sexe tellement leur sexe est du sexe de bucheron. Il y a plus de douceur et de sensualité dans un film porno. Pas de sentiments donc, pas de complicité, pas d’humour, pas d’amour. Juste du sexe. C’est plat, creux et ça ne donne pas envie. Autant regarder un film de cul.

Dialogues :

Des dialogues ? Où ça des dialogues ?
Ah oui, il y en a mais alors, il ne servent vraiment à rien…

Rythme :

Le rythme n’est pas soutenu et c’est plutôt décousu.

Intrigue : 

Bonne intrigue mais totalement incohérente. On se demande quel est le secret du héros milliardaire pour qu’il se masturbe comme un dingue pendant ses cauchemars la nuit et qu’il s’en prenne violemment à l’héroïne lors de scène de somnambulisme. On se demande d’où l’héroïne tient sa mystérieuse fortune, qui l’a violée, etc…Pour finalement que le livre se finisse en queue de poisson pour ne pas dire en eau de boudin. De toute façon, on commençait vraiment à se lasser des personnages et de l’histoire. car il n’y a pas d’histoire. Il n’y a qu’une succession de scènes de sexe et de scènes de gym. Le culte du corps et du cul. Les deux personnages sont torturés psychologiquement pour ne pas dire très dérangés et compliqués. La vie est déjà compliquée ! Pitié ! Pas les personnages de littérature sentimentale !

Psychologie : ↓

Incohérence psychologique totale. On ne peut pas avoir été violée et abusée pendant des années, faire un blocage sexuel énorme puis d’un coup revenir à une sexualité débridée sans que les années de souffrance ne nous aient affectés. Ce sont les montagnes russes de l’incohérence. Sachant que le lecteur s’identifie au héros, qui voudrait avoir été abusée pendant des années pendant son enfance ?

_________________________________________________________

____________________________________________________________

 Dévoile moi - Sylvia Day0002

2 comments

  1. Une nullité. Comment peut-on éditer un livre pareil. Je l’ai acheté aussi. A grand regret !
    Ou alors du haut de mes 37 ans, je suis devenue très vieille.
    Peut-être que les nouvelles générations de femmes ont apprécié ce livre vulgaire, glauque et malsain. En plus, c’est mal écrit. mais pas moi.
    Même avis que dans la critique et Thychat.

     

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *