De périlleuses fiançailles d’Amanda Quick

 

De périlleuses fiançailles d’Amanda Quick

Note : ♥

Où est le suspense ?


Série : –
Année : 2014
Traduction : Maud Godoc
Tire original : Otherwise engaged
Éditions : J’ai lu aventures et passions / 2017 Contexte : Régence
Ton : suspense
Profil du héros : ingénieur
Epoque : 19e Pays : Angleterre, Etats-Unis


Résumé officiel  (J’ai Lu pour elle – Aventures et passions):

Un détraqué sévit à Londres. Et Amity Doncaster vient tout juste de lui échapper ! Chroniqueuse dans un journal et infatigable voyageuse, elle sait que le tueur s’en est pris à elle parce que la rumeur lui prête une liaison avec Benedict Stanbridge, un ingénieur à qui elle a sauvé la vie lors d’un récent séjour aux Caraïbes. Benedict propose alors la solution idéale pour assurer la protection d’Amity : ils vont annoncer leurs fiançailles. Il sera toujours temps de les rompre lorsque l’assassin aura été arrêté… Mais d’énigmes en mystères sur la piste du « Vengeur nuptial », les cœurs s’enchantent et les corps s’embrasent…

Avis :

 

Décidément, nous n’accrochons pas au style d’Amanda Quick. Ce dernier récit manque à nos yeux cruellement de rythme et de structure alors que la trame de départ regorge de bonnes idées. La « mise en forme » ne suit pas malheureusement.

Après un premier chapitre prometteur, les longueurs s’accumulent, les dialogues inutiles se succèdent. On attend et l’histoire met un temps fou à gagner en rythme pour reprendre en longueurs à nouveau.

De plus, nous trouvons la majorité des détails du livre incohérents.

Le héros n’est pas célèbre, mais l’on apprend partout qu’il a été vu avec l’héroïne sur le bateau et l’on parle de « fiançailles » partout comme s’il était duc. Cette idée de fiançailles nous est apparue assez farfelue.

Le nom de « prétendant fatal » pour le tueur n’inspire pas l’horreur non plus et prête plutôt à rire.

Amanda Quick est certainement faite pour un autre type de lectrices que celles du blog…c’est dommage.

Résumé du blog :

Amity est journaliste de voyages. A l’occasion d’un déplacement professionnel, alors qu’elle va pour monter à bord d’un navire, un homme sort de l’ombre et lui demande de l’aide. Il est blessé et la supplie de garder une lettre et de la remettre à son oncle.

Elle s’empare de la lettre et soigne le malade, Benedict Stanbridge à bord. Des liens se tissent entre eux en quelques jours sur le bateau, mais l’homme est un gentleman sait s’arrêter avant de ruiner la réputation de la jeune femme.

Amity rentre à Londres. pendant un mois, elle n’a plus de nouvelles de cet homme. En revanche, un fait terrible survient : un soir, alors qu’elle cherche un fiacre, elle monte dans une voiture et tombe nez à nez avec le serial killer  nommé « le prétendant fatal » qui tente de lui couper la gorge. Elle parvient à se défendre grâce à son éventail et prend la fuite.

Peu après, Benedict réapparaît. la soeur d’Amity lui interdit de la toucher. malgré tout, il se sent follement attiré par la jeune femme qui fond elle aussi devant lui.

Entre le serial killer et les bandits qui courent après l’invention que défend Benedict, le couple aura fort à faire…

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *