Suzanne Enoch - Au coeur de la tourmente

Au coeur de la tourmente de Suzanne Enoch

 

Suzanne Enoch - Au coeur de la tourmente

Au coeur de la tourmente de Suzanne Enoch

Note : ♥♥

Une héroïne séquestrée

(Note de Zoé)

Série :  Les héros – Tome 2
Année : 2017
Traduction : Agathe Nabet
Tire original : My one true Highlander
Éditions : J’ai Lu Aventures et Passions / 2018 Contexte : Rivalités claniques
Ton : 100% romantique
Profil du héros : écossais, highlander
Epoque : 19e
Pays : Ecosse


Résumé officiel  :

Graeme, vicomte de Maxton, avait déjà suffisamment d’ennuis avec les guerres de clans et l’arrivée de son nouveau voisin, le duc de Lattimer – un sale usurpateur d’Anglais. En plus, ses jeunes frères turbulents, croyant bien faire, ont enlevé Marjorie, la soeur du duc ! Il se retrouve avec une lady dans les pattes, conscient qu’il ne pourra pas la séquestrer bien longtemps. Mais comment l’empêcher de courir tout droit le dénoncer devant le juge ? En l’épousant bien sûr, puisqu’une femme ne peut pas témoigner contre son mari. Et l’union d’un Highlander et d’une pimbêche anglaise promet de faire bien des étincelles…

Résumé du blog :

Marjorie vit à Londres dans la demeure de son frère, un duc anglais qui a hérité du titre très récemment. C’est la raison pour laquelle Marjorie est boudée par l’aristocratie, car son frère faisait encore il y a peu partie de l’armée britannique. Personne ne l’invite à des événements et elle se sent terriblement seule bien qu’une dame de compagnie la guide afin d’apprendre le protocole. Mais tout change quand elle reçoit soudainement une lettre de son frère qui lui apprend son mariage très prochain en Ecosse.

Marjorie décide alors de quitter Londres dans l’instant pour rejoindre son frère. C’était sans compter les guerres  claniques et la haine de l’anglais qui sévit en Ecosse. A peine arrivée, Marjorie est kidnappée par les frères d’un vicomte.


Avis :

Loin de la pétillante série Les Scandaleux écossais, cette dernière série, intitulée Les Héros, manque de piment, de rythme et de verve dans les dialogues. Suzanne Enoch nous avait habitués à bien mieux.

Le héros de ce second tome nous semble fade, souvent hésitant, manquant d’autorité. Le récit est marqué par de nombreuses longueurs. Et surtout, nous n’avons pas apprécié l’intrigue où le héros laisse l’héroïne attachée dans une chambre pendant presque tout le livre car il souhaite la contraindre à l’épouser. Les héros sont donc très « statiques » et échangent principalement dans cette chambre car personne ne doit savoir qu’elle est prisonnière. L’héroïne va parvenir à s’évader néanmoins, mais restera à demeure avant d’être réintégrée dans sa chambre.

L’héroïne est dans une sorte de prison chez le héros. Elle se lie d’amitié avec ses frères (lesquels ne sont pas très futés) en attendant d’être sauvée par sa dame de compagnie ou son frère sur le point de se marier. Évidemment, elle tombe sous le charme de son ravisseur, mais pas immédiatement. Le harceleur, bien qu’amoureux de la jeune femme, exerce sur elle une certaine forme de harcèlement, auquel le lecteur n’adhère pas forcément.

Graeme est pris dans un étau car le duc écossais qui régit la région lui demande d’agir contre le frère de l’héroïne, le nouveau duc installé sur un domaine mitoyen au sien, un pur anglais que le duc écossais s’est juré de faire fuir.

Un récit assez ennuyeux, donc, que l’on a lu jusqu’au bout mais qui manque de légèreté, de rythme et de rebondissements intéressants.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.