A cause de Mademoiselle Bridgerton de Julia Quinn

 

A cause de Mademoiselle Bridgerton de Julia Quinn

Note : ♥♥1/2

Une histoire très fraîche avec des dialogues souvent réussis

(Note d’Alice)

Série :  Les Rokesby – Tome 1
Année : 2016
Traduction : Léonie Speer
Tire original : Because of Miss Bridgerton
Éditions : J’ai lu aventures et passions / 2017 Contexte : Régence
Ton : 100% romantique
Profil du héros : Aristocrate
Epoque : 19e Pays : Angleterre


Résumé officiel  (J’ai Lu pour elle – Aventures et passions):

Véritable garçon manqué, Sybilla Bridgerton a grandi avec les enfants du domaine voisin, consciente qu’un jour ou l’autre elle finirait par épouser un des fils Rokesby. Lequel ? Peu importe, ils sont tous charmants. Sauf George, l’aîné, ennuyeux comme la pluie. Cela tombe bien, car de son côté il la juge exaspérante. Or, suite à une série d’événements cocasses, elle se retrouve coincée sur un toit avec lui ! Cette situation rocambolesque va marquer le début d’une histoire que ni Sybilla ni George n’auraient imaginée dans leurs rêves les plus fous…

Avis :

Une histoire rafraîchissante, où l’héroïne, une jeune fille audacieuse, infantile, inconséquente, irréfléchie et mal élevée, mais cependant fort attachante, Billie Bridgerton, s’attache finalement à un homme qu’elle déteste, le frère aîné de ses amis d’enfance, George Rokesby, un homme grand, un peu taciturne, plutôt effacé, qui prend son rôle d’héritier très/trop au sérieux. Aucune de nous n’aurait parié un penny sur ces personnages, et pourtant, le lecteur se prend au jeu de la relation entre les héros qui s’avère plutôt bien développée. Même si l’héroïne éprouve parfois nos nerfs, elle reste une jeune femme sympathique tout au long du livre. Elle prend en maturité en découvrant l’amour. Et George a un je ne sais quoi de Monsieur Darcy qui nous séduit malgré tout.

Si l’histoire manque de panache, de rythme, d’humour, d’un quelque chose en plus que l’on aimerait trouver, Julia Quinn signe là ses meilleurs dialogues, finement élaborés d’autant plus quand ceux-ci donnent dans la causticité. Pour le reste des dialogues, le lecteur fatigue parfois car le héros et l’héroïne tournent en rond avec leurs disputes.

Le frère, Andrew est absolument irrésistible. Ses échanges avec l’héroïne valent vraiment le détour et divertissent énormément le lecteur. Rien que pour la qualité de ces passages, le livre vaut la peine d’être lu. Andrew est une personnalité haute en couleur qui éclipse presque tout le temps son frère, aussi renfermé qu’Andrew est extraverti.

Nous recommandons ce livre atypique pour Julia Quinn, laquelle ne renoue pas avec son ancien style d’écriture mais au contraire semble explorer de nouvelles pistes en romance historique.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *